ESEO est une école qui propose plusieurs formations dont récemment celle du Bachelor…

Que retenir d’ESEO ?

L’Ecole Supérieur d’Electronique de l’Ouest, ESEO, a été fondée en 1956 par le chanoine Jean Jeanneteau. C’était un prêtre catholique français, qui officiait à la cathédrale d’Angers. C’était alors, l’école sœur de l’Institut Supérieur d’électronique de Paris (ISEP). Depuis l’année 2006, ESEO devient le Groupe ESEO. Elle fait partie des 207 écoles d’ingénieurs françaises, qui sont accréditées pour la délivrance des diplômes d’ingénieurs, depuis le 1er septembre 2017. L’école fonctionne comme une association à but non lucratif. Son utilité publique est avérée, ce qui lui a valu le label EESPIG.

Depuis l’année 2016, ESEO propose aux étudiants, le « Bachelor Solutions Numériques Connectées ». C’est un diplôme qui aide à vite trouver du travail, ou à continuer les études dans un des cursus d’ingénieurs à ESEO.

Le Bachelor (BAC+3) à ESEO

Le parcours Bachelor proposé par ESEO, est possible pour ceux qui ont eu un Bac S, STI2D, STL ou ES spécialité maths. En effet, le bachelor eseo équivaut à 180 crédits ECTS, favorise une rapide insertion dans le monde de l’emploi, précisément, dans le secteur du numérique. Le diplôme du Bachelor se trouve entre celui du technicien, et celui de l’ingénieur. Les compétences de l’ingénieur étant souvent trop supérieures par rapport aux besoins des entreprises, le Bachelor apparaît alors un bon compromis, pour ceux qui veulent trouver rapidement du travail.

Suite à la formation, les meilleurs diplômés voulant continuer leurs études, ont la possibilité de postuler à l’une des spécialités du parcours d’ingénieur, à l’ESEO, par voie d’admission parallèle comme pour les diplômés du BTS, du DUT et de la Licence.

Le Bachelor solutions numériques connectées délivré par l’ESEO, combine plusieurs compétences, que ce soit en technologie, en management, ou en gestion de projet. Ainsi, les diplômés en Bachelor peuvent prétendre à des postes tels que celui :

  • De concepteur d’objets connectés.
  • De chef de projet innovation.
  • De développeur d’applications mobiles.
  • D’architecte de solutions convergentes.
  • D’entrepreneur, créateur de start-up, etc.

La formation est accessible au cours de l’année académique, au campus de Paris-St Cloud et d’Angers.

Bachelor, le cursus à ESEO

Le Bachelor vient de l’Amérique du Nord. Il s’est généralisé en Europe depuis quelques dizaines d’années, surtout de par sa grande ouverture vers l’international. Il est différent des autres formations et nécessite une préparation de 3 ans après l’obtention du Bac, dans une école de commerce. Le Bachelor s’obtient dans diverses filières comme le commerce, la banque, l’assurance, la gestion, le marketing, la gestion des ressources humaines, et bien d’autres.

Le Bachelor représente la 3e année de spécialisation après le Bac+2, donc après le BTS. La première année se fait en tronc commun et les étudiants suivent un programme plutôt théorique où on les met en situation avec des études de cas. En 2e année, ils sont immergés dans le monde réel de l’entreprise, avec des stages au programme. Ils ont aussi la possibilité d’effectuer des semestres à l’étranger. Ce n’est qu’en 3e année que les étudiants commencent la vraie spécialisation. Ils passent des semaines en stage, en entreprise, ou ils font un choix de parcours en alternance. Ainsi, l’étudiant à l’opportunité d’évoluer en entreprise.

Le contenu pédagogique du mélange est le savoir théorique et le savoir-faire professionnel nécessaire. Cependant, même s’il est décerné uniquement par les grandes écoles de Paris, aujourd’hui, le Bachelor est disponible dans plusieurs villes en France comme Lyon, Borbeaux, Nantes, Toulouse. Le parcours et la qualité de formation y sont tout aussi bien.

Entre le Bachelor et la Licence

Plusieurs choix s’imposent souvent après le Bac pour le choix du cursus. En effet, il faut bien choisir selon ses aspirations et sa carrière envisagée. Pour ceux qui veulent faire un parcours de 3 ans dans le domaine de la gestion et du commerce, le Bachelor et la Licence seront adaptés.

Ainsi, pour ceux qui choisiront le Bachelor, c’est un choix des plus adéquats. Le marché de l’emploi recherche de nos jours de jeunes travailleurs avec de véritables compétences opérationnelles. Des compétences qu’ils ont eues à acquérir dans leur salle de classe et au cours de leurs différents stages en entreprise. Les étudiants qui suivent un cursus Bachelor, bénéficient d’un réseau assez étoffé, mis en place par leurs écoles. Ce qui les favorise pour les embauches et l’immersion professionnelle.

Les étudiants en Bachelor sont très polyvalents et inclusifs, de par leur formation. Tous types de séries au Bac, faire le parcours du Bachelor. Toutefois, certaines séries du Bac sont représentatives que d’autres. En comparaison au BTS et au DUT qui donnent des formations spécialisées dans des domaines précis, le Bachelor propose un programme plutôt général, qui essaie de couvrir un grand nombre d’enseignements. La spécialisation intervient au cours des stages en entreprise, ou lors des débats avec des professionnels dans la salle de cours.

Grâce à ce fait, les diplômés en Bachelor disposent d’un plus grand nombre de choix de spécialisation. Ils sont parfaitement opérationnels et ont la possibilité de pénétrer le marché de l’emploi, dès le diplôme obtenu, ou de continuer les études en une spécialisation en master.

Pour la Licence, elle est souvent vue comme un équivalent du Bachelor. Mais, ce fait n’est pas vraiment avéré. En réalité, la ressemblance se situe au niveau du parcours de la Licence qui est aussi sur 3 années, de même que les filières qui sont souvent les mêmes que ceux du Bachelor. Cependant, la Licence n’offre pas l’expérience professionnelle à l’étudiant comme le fait le Bachelor, à travers le contact avec le monde professionnel, dès la première année. En Licence, le premier stage officiel s’effectue à la fin des 3 années. En conséquence, le cursus de la Licence est parfois jugé trop théorique par certains recruteurs, au contraire du Bachelor où l’étudiant est déjà prêt à être embauché dès sa sortie de l’école.